Le drapeau, un signe fort d'appartenance...

Alors que les français votent pour leur prochain président, nous avons encore vu ces dernières semaines à quel point les symboliques des drapeaux sont importants.

Des terroristes avec un drapeau de l'EI.

Les deux hommes arrêtés mardi derniers à Marseille dans le sud de la France sont soupçonnés de préparer un attentat «imminent». Ils étaient en possession de trois kilos d’explosifs, d’armes à feu et d’un drapeau de l’organisation djihadiste État islamique, a déclaré le procureur de Paris. Ces drapeaux sont strictement interdits à la vente en France, toutefois, il est particulièrement intéressant de noter qu'ils en disposent comme un symbole clair d'affiliation.

Marine Le Pen fait retirer le drapeau de l'Europe.

Marine Le Pen a exigé – et obtenu – de TF1 le retrait d’un drapeau européen sur le plateau de l’émission « Demain, président », pour participer à l’émission, le soir du mardi 18 avril. La candidate du Front national souhaitait en effet n’apparaître qu’avec le seul drapeau français derrière elle.

« Pour accepter de participer à cette émission, Mme Le Pen, vous nous avez demandé de retirer le drapeau européen qui devait figurer derrière vous », a expliqué, en préambule de l’émission, le journaliste Gilles Bouleau. 

Le drapeau est un signe tellement fort d'affiliation qu'on l'utilise comme un puissant élément de communication pour s'associer ou non à une cause, à un pays ou à une organisation. Dans ces deux exemples, on se rend compte qu'un groupe de jeunes hommes sont considérés comme membres de l'EI en grande parti à cause de la présence du drapeau. On note également que Marine Le Pen se dissocie fortement de l'Union en n'affichant pas le drapeau. 

Si Manufêtes refuse de fournir des drapeaux illégaux, vous pouvez tout de même y retrouver tous les drapeaux des pays, des régions, et même celui de l'Europe sur www.manufetes.com

Crédits à l'AFP et au journal le Monde