Drapeau de l’Irlande

Drapeau de l'Irlande

Sur le drapeau irlandais, trois couleurs réunies en signe d’une paix difficile entre les communautés.

Les couleurs du drapeau irlandais

La végétation verdoyante de l’île au climat tempéré océanique lui a valu le surnom affectueux d’Emerald Isle, l’île émeraude, et a déteint sur le drapeau irlandais, la bande verte représentant le mouvement catholique de libération nationale. A noter que le vert, symbole d’espérance, est aussi une couleur très utilisée dans la liturgie catholique. La bande orange, quant à elle, représente la dynastie d’Orange-Nassau, dont est issu le roi d’Angleterre Guillaume III, protestant, vainqueur de la bataille de la Boyne en 1690 et pacificateur de l’Irlande par le traité de Limerick en 1691. Le blanc entre les deux figure la paix tant souhaitée entre les communautés catholique et protestante. Enfin, le format tricolore, choisi pour faire se côtoyer à parts égales ces trois symboles, est emprunté au drapeau français. C’est le drapeau de l’Irlande depuis son indépendance ratifiée en 1919 (elle sera reconnue 3 ans plus tard, en 1922) et il fut définitivement adopté en 1937, au moment où est rédigée la Constitution.

La longue et douloureuse histoire de l’indépendance irlandaise

Dominée par les Vikings dès le VIIIe siècle, puis par la couronne d’Angleterre durant près d’un millénaire, l’Irlande a connu une histoire jalonnée de conflits, notamment à caractère religieux, avant de traverser une guerre civile tout au long du XXe siècle, peu après que les comtés du pays aient été réparti en 1921 entre Irlande et Angleterre, cette dernière gardant pour elle les provinces les plus riches, occasionnant un profond rejet dans la population, pour de nombreuses générations.

Le drapeau de l’Irlande dans les pubs de la planète

Chaque année, le 17 mars, les Irlandais du monde entier – et même des fêtards d’autres nationalités - s’habillent du vert des landes pour leur fête nationale, le jour de Saint Patrick, jeune homme turbulent devenu missionnaire et qui en tant que tel n’aurait désavoué ni les quelques débordements éthyliques, ni tel succès international, lui qui vint d’Angleterre pour évangéliser l’Irlande. On boit les breuvages nationaux : Kilkenny, cidres et Guinness, mais aussi les fameux whiskey irlandais, et ce en prenant bien garde de ne pas pécher par excès de modération…

Drapeau de l'Irlande 2

Un lutin endimanché, un grand chapeau vert et un trèfle : c’est Saint Patrick’s Day !

Autres symboles irlandais

Si les couleurs irlandaises visent à symboliser l’unité tant désirée entre catholiques et protestants, d’autres symboles sont universellement reconnus, qui remontent à la longue histoire du pays. La harpe dite de Brian Boru, du nom d’un roi qui vainquit les armées scandinaves à Limerick aux alentours de 976 après Jésus-Christ et unifia l’Irlande pour une courte durée. Ce symbole, que l’on retrouve sur les verres de la bière Guinness, est le dessin d’un instrument de musique celtique très ancien, une harpe, évidemment, dont l’originale est conservée au Trinity College de Dublin, la capitale. Elle figure aussi sur les armes navales irlandaises (sur fond vert), sur le drapeau de la province de Leinster (sur fond vert également, mais plus foncé) et sur l’étendard présidentiel (sur fond bleu, dit de Saint Patrick). La croix – ou drapeau - de Saint Patrick, qui représente un sautoir rouge sur fond blanc, a été utilisé comme signe de ralliement par les unionistes dès le XVIIIe siècle. Le trèfle enfin, utilisé par le saint patron de l’île pour expliquer le mystère de la trinité, figure sur l’emblème de l’équipe américaine de basket des Celtics de Boston, et on ne vous fera pas l’affront de s’étendre sur l’origine de cette appellation !

Personnalités irlandaises

La littérature de l’Irlande compte des noms parmi les plus illustres : Jonathan Swift, l’auteur des Voyages de Gulliver, Oscar Wilde, le brillant dandy à tendance décadente, James Joyce, qui a révolutionné le roman au XXe siècle, et George Bernard Shaw. Tout le monde se souvient de la complainte « Sunday, Bloody Sunday », du groupe irlandais U2, qui commémore au son de la voix de Bono, son leader charismatique aux lunettes célébrissimes, la répression sanglante par l’armée britannique en 1972 d’une manifestation pacifique pour les droits civiques à Derry, en Irlande du Nord, faisant 27 morts.

Acheter un drapeau de l’Irlande

Rendez-vous avec le pays de la fête, de la Guinness, du trèfle et de la Kilkenny, sur le site du créateur français de drapeaux, et trouvez toutes sortes d’articles aux couleurs d’émeraude, d’orange, et de la paix qu’on espère voir fructifier entre les deux !