Drapeau de la Roumanie

Drapeau de la Roumanie

Bleu, jaune, rouge : le drapeau roumain tient du drapeau français

L’élan de liberté et de fraternité lancé par la France révolutionnaire et les penseurs des Lumières a fait des émules jusque dans les Carpates au XIXe siècle, quand les principautés roumanophones de Valachie et de Moldavie se sont alliées en 1859, pour former le royaume de Roumanie, rejoint en 1918 par la Transylvanie. Elles choisirent pour leur drapeau des couleurs tout droit sorties des révolutions républicaines de 1821 et 1848, au cours desquelles la Moldavie avait cherché – sans succès – à s’affranchir de l’Empire russe.

Le drapeau Roumain, un drapeau tricolore dans l’esprit révolutionnaire

Les vives couleurs du drapeau roumain représentent tour à tour le ciel, symbole de liberté, l’or, symbole de prospérité, et le sang, symbole de fraternité. On les trouve allongées à l’horizontale sur des drapeaux révolutionnaires de 1821, et sur le premier drapeau de la Roumanie, avant que l’influence de la France, alors pays représentatif par excellence des valeurs de liberté et de progrès, ne pousse la jeune couronne roumaine à adopter à partir de 1867 le format à trois bandes égales verticales, avec le bleu du côté de la lance.

Le drapeau roumain à travers les générations

Le jeune pays ayant traversé dès 1948 une longue période de communisme, période qui prit fin, on s’en souvient peut-être, avec l’arrestation et la condamnation à mort de Nicolae Ceaucescu et de son épouse, un certain jour de Noël 1989, les insignes du régime ont été apposés au centre du drapeau de la Roumanie durant un peu plus de 50 ans, avant d’être découpés des drapeaux officiels à la chute du dictateur.

Les Carpates, royaume de la nuit

Les régions sauvages et reculées de la Roumanie ont inspiré peintres et écrivains. Vlad III « l’Empaleur » Tepes, notamment, prince de Valachie, dont on devine quelques traits de la personnalité quand on sait qu’il fut aussi surnommé « Draculea » (qui signifie « fils du dragon », autrement dit : du diable) inspira au romancier britannique Bram Stocker le personnage de Dracula, le plus fameux des vampires, à défaut d’être le premier. Il est à remarquer que Stocker s’est inscrit dans une tradition littéraire déjà bien installée, puisque les récits mettant en scène des vampires se situent presque tous dans les Carpates…

Des Roumains célèbres porteurs de drapeau et des couleurs

Plus près de nous – et moins fictives aussi – quelques personnalités ont porté haut le drapeau roumain. Tristan Tzara, d’abord, cofondateur du mouvement Dada, dont on vient de fêter les 100 ans, pour autant que l’on puisse commémorer un mouvement qui se voulait hors normes. Puis il y a aussi Ilie Nastase, tennisman charismatique, ancien numéro 1 au classement de l’ATP, qui avait aussi été le premier porte-drapeau de la marque de chaussures Nike, avant de rejoindre Adidas, laquelle a conçu une tennis à son nom. Et, last but not least, Nadia Comaneci, la première gymnaste à avoir obtenu la note maximale de 10/10 lors de compétitions olympiques, est devenue rapidement le fleuron de l’athlétisme roumain sous l’ère communiste et une véritable coqueluche des médias, qui ouvrit la voie à de nombreux autres athlètes roumains, dont on peut citer parmi les plus célèbres : Simona Amanar, Sandra Izbașa , Andreea Raducan et Marian Dragulescu. Enfin, bien qu’ils aient écrit en langue françaises et soient reconnus de ce fait écrivains français, saviez-vous qu’Eugène Ionesco et Emil Cioran étaient d’origine roumaine ?

Le drapeau roumain au cœur de l’actualité

Le match d’ouverture de l’Euro 2016 a vu s’affronter le 10 juin la Roumanie et la France, pays hôte, et, qui sait, bien parti pour faire revivre à ses supporters la grande fièvre des Bleus. Heureux hasard du tirage, qui mit côte à côte ces drapeaux cousins, aux couleurs si semblables, et dont l’un tire de l’autre sa configuration tricolore verticale. Pour la petite histoire, l’équipe roumaine s’appelle d’ailleurs les « Tricolorii »…

Match d'ouverture Euro 2016 - France vs Roumanie

Le match d’ouverture de l’Euro a vu se côtoyer drapeaux roumain et français

Acheter un drapeau de la Roumanie

Où donc trouver un drapeau roumain de bonne facture pour commémorer le souvenir de la première victoire des Bleus, décidément en forme dans cet Euro, ou l’une des fins de régime les plus spectaculaires ? Chez Manufetes.com, le créateur français de drapeaux, qui vous propose un choix soigné et un vaste panel de drapeaux et autres produits dérivés à des prix défiant toute concurrence !