Le drapeau de la France

Drapeau français

Le drapeau bleu, blanc, rouge appelé « drapeau avec sa hampe ou pavillon tricolore » est apparu sous la Révolution Française. Il est, depuis 1794, le drapeau officiel de la France et depuis 1812, l’oriflamme certifiée de l’armée.  Il constitue aujourd’hui, un des emblèmes nationaux de la France avec la Marianne.

De multiples versions du drapeau français

Le premier drapeau français fût celui du roi Louis VI lorsqu’il était en route pour les croisades. Il était bleu décoré de fleurs de lys dorées.

Charles V, durant son règne, garda la même bannière que son prédécesseur mais réduisit le nombre de lys à trois.

Drapeau sous Philippe Auguste

Drapeau français sous Philippe Auguste

Au début du XIVème siècle, le blanc, signe de force et pureté, devint la couleur du peuple français en opposition au rouge des anglais.

Au début de la révolution française, le drapeau français devint cocarde de couleurs bleu, blanche et rouge. Dans un premier temps, cette cocarde portait uniquement les couleurs de Paris : le bleu et le rouge. Le blanc fût ajouté à la suite d’une intervention du noble Lafayette qui, durant la Prise de la Bastille, demanda à Louis XVI de porter cette cocarde. Celle-ci devint alors l’emblème du patriotisme.

La veille de la prise de la Bastille, le commandant des troupes informe le président de l’Assemblée Nationale que des hommes armés vont se rendre à Versailles et attaquer les troupes royales. Il affirme que les armuriers portent une cocarde verte. Celle-ci fût inventée par le révolutionnaire français, Camille Desmoulins mais elle fût vite oubliée.

Au travers des textes, on peut lire qu’à la suite de la cocarde verte, une cocarde bleue, blanche et rose est apparue.

A la fin de l’année 1790, sur les navires français, un drapeau rouge, blanc, bleu aux barres verticales est aperçu.

Le 15 février 1794, la convention nationale adopte le drapeau français actuel : «le pavillon sera formé des trois couleurs nationales disposées en trois bandes égales posées verticalement...». C’est le peintre Jean Louis David qui dessina l’oriflamme française et il suggéra que le bleu soit fixé à la hampe.

Au retour de la monarchie, entre 1814 et 1830, le drapeau tricolore faillit disparaître. Le 25 février 1848, Lamartine, homme politique français, le sauva face aux insurgés qui le voulaient entièrement rouge.

Drapeau de la nouvelle France au XVIIe siecle

Drapeau de la Nouvelle France au XVII Siècle

L’histoire du drapeau français officiel

Le drapeau français, comme nous avons pu le voir auparavant, a subi de nombreux changements avant de devenir celui que nous connaissons aujourd’hui. L’officiel est la réunion de trois bandes verticales : bleue, blanche et rouge. Le bleu est positionné à la hampe, le rouge flotte dans les airs et le blanc est au milieu.

Le drapeau français a été adopté, pour la première fois en 1794, pour les navires de la flotte française mais aucune règle n’était mise en place pour définir cette oriflamme. Les trois couleurs étaient bien définies mais des formes, éléments pouvaient apparaître selon ceux qui arboraient le pavillon. C’est en 1812, que le drapeau, aux bandes tricolores et uniformes est adopté. Napoléon Bonaparte décida par la suite, de dessiner des bandes égales entre elles.

Le drapeau a ensuite été instauré pour l’armée de terre française et pour la garde nationale.  

Le drapeau français bleu, blanc, rouge devint l’emblème national d’après l’article 2 de la constitution de la Vème république.

Un drapeau français contesté

A partir de 1815, durant la Restauration, les royalistes ont essayé d’imposer le drapeau blanc uni en remplacement du drapeau tricolore hérité de la Révolution Française.

Sous le règne de Louis-Philippe, le drapeau tricolore orné du coq gaulois a été réutilisé.

Or, lors de la Révolution en 1848, les insurgés ont tenté d’imposer le drapeau rouge comme drapeau de la République Française. Alors que le gouvernement provisoire avait adopté l’oriflamme aux trois couleurs, les émeutiers brandissaient le rouge uni en signe de révolte.

C’est seulement sous la IIIème république que le drapeau bleu, blanc et rouge fût accepté par tout le monde. Les royalistes, eux aussi, se sont rassemblés autour du drapeau français tricolore lors de la Première Guerre Mondiale.