Le drapeau belge 

"La Nation belge adopte les couleurs rouge, jaune et noire, et pour armes du Royaume le Lion Belgique avec la légende : L'UNION FAIT LA FORCE". 

L’origine du drapeau belge

Le drapeau belge, tout le monde le connaît. Mais connaissez-vous son histoire ? Ce fût un jour de 1830 que le peuple belge se souleva contre son occupant Néerlandais et se proclama Pays indépendant. Et oui, la Belgique, en plus d’être un petit Pays, est jeune (soit 186 ans !) D’ailleurs, le 30 septembre de cette même année, le premier drapeau Belge a été crée par le gouvernement provisoire, sur l’exemple de celui du Royaume-Uni des Pays-Bas (3 couleurs et les lignes à l’horizontale.) 

Edouard Ducpétiaux : « Dès les premiers jours, et lorsque les troupes néerlandaises étaient refoulées dans le haut de la ville, on arbora à Bruxelles, sur plusieurs points, le drapeau tricolore français. Accompagné d’une troupe de jeunes gens et d’ouvriers, je n'ai pas hésité à abattre partout le drapeau français et à lui substituer l’ancien drapeau brabançon qui devint depuis le drapeau de Belgique. »

Drapeau Belge original

La signification du drapeau belge

Ce drapeau fût inspiré du drapeau Brabançon (ci-dessous) qui comportait trois couleurs chères à la Belgique. Explications : que peuvent bien signifier les couleurs ? Les couleurs noire, jaune et rouge représentent l’écu de l’ancien duché de Bradant qui représentait le Lion d’or (jaune), sur fond de sable (noir), avec des griffes et ses dents (rouge)

Petit récapitulatif des couleurs et de leurs attributs : la couleur noire symbolise la force, le jaune représente la sagesse et le rouge incarne le courage !

Drapeau Belge origine

Le drapeau belge, un drapeau qui a posé des problèmes

Drapeau Néerlandais

Ce drapeau posait problème, car il ressemblait trop au drapeau du souverain hollandais.  Alors, en 1831, le ministère de l’Intérieur belge a préféré porter le noir à la hampe (donc sans tenir compte des lois de l’héraldique*.) Pourquoi ce changement ? Le drapeau belge a donc été modifié car il a suscité des émeutes importantes dans les rues. De plus, les membres du gouvernement provisoire voulaient cristalliser l’opposition avec leurs voisins hollandais et améliorer les relations franco-belges de l’époque. N’oublions pas que la France s’est battue aux côtés de la Belgique pendant la révolution de 1830. 

Drapeau Belge

Le drapeau belge, due à une erreur ?

Depuis 2014, on se rend compte que, le drapeau du Pays, n’est pas le bon. En effet, dans la Constitution Belge, à l’article 193 : « La Nation belge adopte les couleurs rouge, jaune et noire, et pour armes du Royaume le Lion Belgique avec la légende : l'union fait la force. » On peut voir en se renseignant sur toutes sortes de médias qu’il a changé deux fois en 1831. Une fois en Janvier et une fois en Octobre. Vous me direz que c’est une bourde ? Pourtant, cette « faute » est tout à fait volontaire comme nous l’explique Jogchum Vrielink dans le quotidien De Morgen : «En 1830, l'ordre était vraiment rouge-jaune-noir et en outre, les couleurs étaient horizontales. Cependant, en janvier 1831, quelqu'un a décidé qu'il fallait davantage marquer la différence avec l'ancien envahisseur néerlandais et le drapeau a été retourné. » Il s’agissait, encore une fois, de ne pas faire comme son voisin néerlandais. C’était pour mieux se séparer d’eux.

Le seul drapeau au monde à ne pas être conforme à la loi

Pour finir, le drapeau de la Belgique est le seul au monde à ne pas respecter sa constitution, comme l’a précisé le site RTL.be. Pourtant cela fait plus de deux siècles qu’il n’est pas conforme. Toujours d’après Vrielink, il paraît très peu probable que les drapeaux soient retournés, et encore moins que le Constitution soit modifiée.

Où acheter le drapeau belge ?

Le drapeau belge peut s’acheter facilement en ligne sur le site de Manufêtes. Manufêtes fabrique le drapeau en France avec des matières de qualité. Vous pouvez le trouver avec ou sans hampe sur http://www.manufetes.com/promo-web/186-drapeau-belgique.html

 

*Loi héraldique : la science du blason, autrement dit l’étude des armoiries ou des armes. Moyen d’expression artistique, droit médiéval et droit d’Ancien Régime.